Victoire pour les agents des services frontaliers : le gouvernement les reconnaît en tant agents d’application de la loi

Négos FB

Hier, notre équipe de négociation pour le groupe FB a conclu une entente de principe avec le Conseil du Trésor et l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC). Nos membres ont finalement une convention collective juste.

« Quelle victoire pour nos membres! Après des années de négociations, ils sont enfin reconnus en tant qu’agents d’exécution de la loi et obtiennent le respect et le salaire qu’ils méritent », déclare Robyn Benson, présidente nationale de l’Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC).

Cette victoire n’aurait pas été possible sans l’appui et la solidarité des 180 000 membres de l’AFPC. Avant d’y arriver, il aura fallu quatre ans de négociation, deux poursuites judiciaires, une contestation fondée sur la Charte, plusieurs plaintes pour pratique déloyale de travail, la mobilisation de milliers de membres, deux campagnes médiatiques et une semaine d’intenses négociations.

Voici quelques points saillants de l’entente :

  • des augmentations salariales comparables à celles consenties par d’autres organismes d’exécution de la loi;
  • aucune concession sur les congés pour s’occuper de la famille et les congés de maladie;
  • traitement juste en ce qui a trait aux mesures disciplinaires;
  • changements importants au processus de réaménagement des effectifs.

« Le gouvernement a reconnu l’importance des agents des services frontaliers, mais notre travail est loin d’être fini. Il faut le talonner pour qu’il donne aux agents ce dont ils ont besoin pour accomplir leurs tâches et protéger la population canadienne : davantage de personnel et un financement accru », affirme la présidente Benson.

L’équipe de négociation du groupe FB recommande à l’unanimité de ratifier cette entente de principe.

Plus de détails ici.

Topics: 

Employers: 

March 29, 2018
Share/Save