Garderies en milieu de travail

Dans les années 1980, l’AFPC fait pression sur le Conseil du Trésor pour qu’il offre des garderies en milieu de travail aux fonctionnaires fédéraux.  En 1986, le Comité spécial sur la garde d’enfants de la Chambre des communes présente son rapport dans lequel il recommande au gouvernement d’envisager l’établissement d’un nombre important de garderies dans les immeubles fédéraux au cours des années à venir. 

Le gouvernement met un certain temps à accepter la recommandation, mais à la suite de pressions exercées par le syndicat, le Conseil du Trésor signe une lettre d’entente en 1989 qui allait donner lieu, deux ans plus tard, à l’adoption de la Politique sur les garderies en milieu de travail.

Cette politique prévoit la création de dix nouvelles garderies en cinq ans. Elle prévoit aussi des fonds de démarrage pour l’aménagement d’une garderie sans but lucratif et une subvention locative intégrale aux garderies dont 70 % des places sont occupées par des enfants de fonctionnaires. Une douzaine de garderies sont mises sur pied au milieu des années 1990. 

Depuis, l’AFPC cherche à négocier des dispositions sur les services de garde en milieu de travail et à améliorer la politique existante. Toutefois, les coupes budgétaires et le manque de volonté des gouvernements successifs ont jusqu’ici bloqué l’expansion de cette politique. Pourtant, des évaluations ont démontré que les centres offrent des services de qualité et contribuent au recrutement et au maintien en poste des employés.

L’AFPC et ses membres luttent actuellement contre le gouvernement qui s’en prend aux garderies et qui veut remplacer la Politique sur les garderies en milieu de travail.

Topics: 

September 25, 2014
Share/Save