Comment détermine-t-on les EPJ (soit les tâches ou les caractéristiques essentielles d’un emploi)?

Il est important de déterminer les EPJ afin de pouvoir différencier les tâches qui semblent essentielles de celles qui le sont réellement.

Voici quelques exemples :

  1. Supposons un emploi dans lequel il faut déplacer des panneaux de contreplaqué d’un endroit à un autre dans un entrepôt. La méthode classique consiste à prendre manuellement un panneau et à l’amener à l’endroit voulu. La capacité de soulever et de déplacer manuellement le panneau apparaît donc comme une exigence professionnelle justifiée. Toutefois, en réalité, la tâche essentielle consiste à déplacer le panneau et, avec un élévateur à fourche ou un autre appareil, pratiquement n’importe qui peut le faire.
  2. Dans un bureau où le travail comporte l’utilisation d’un ordinateur, la capacité de se servir d’un clavier peut sembler essentielle. En réalité, la tâche essentielle consiste à utiliser un ordinateur, et il est possible pour une personne qui n’a pas l’usage complet de ses mains de le faire grâce aux systèmes de reconnaissance de la voix et de réponse.
  3. Dans un vieil immeuble où la ventilation laisse à désirer, la plupart des employés doivent travailler dans des postes modulaires. Il y a déjà eu des problèmes de moisissure. Si une personne salariée a une maladie environnementale ou en contracte une et ne peut plus travailler dans ce milieu, l’employeur doit alors inspecter l’immeuble et déterminer si des changements sont possibles pour permettre à cette personne de continuer d’y travailler (un nouveau système de ventilation; un poste de travail fermé; l’interdiction des parfums ou l’utilisation de produits sans odeur, par exemple). Après avoir apporté tous les correctifs possibles dans ce milieu de travail, l’employeur devra peut-être chercher d’autres locaux.
  4. Dans un lieu de travail qui fonctionne 24 heures sur 24, l’employeur peut demander à son personnel de travailler par poste et d’en changer toutes les deux semaines. Or, pour certaines personnes ayant des responsabilités familiales, comme la garde d’enfants, le travail par poste et par roulement ou des horaires stricts peuvent causer des difficultés. Par conséquent, les employeurs doivent considérer la faisabilité d’offrir des horaires variables et tenir compte de la capacité des personnes salariées de travailler par poste.
  5. Les travailleuses et travailleurs peuvent être tenus de porter un uniforme, y compris un certain type de couvre-chef. Or, il se peut que certaines personnes, en raison de leurs croyances religieuses, ne puissent pas porter l’uniforme (p. ex., elles doivent porter un certain type de couvre-chef qui les empêche de porter celui prescrit). Toutefois, il y a d’autres façons de faire respecter la règle sur le port de l’uniforme traditionnel (p. ex., un couvre-chef particulier qui s’intègre bien à l’uniforme). En outre, si la mesure d’adaptation demandée présente peu de risques pour la santé et la sécurité des autres membres du personnel, on pourra alors évaluer si elle présente des risques pour la personne qui l’a demandée.
September 18, 2013
Share/Save