Phénix : les fonctionnaires fédéraux sont bien représentés par leurs syndicats, selon la Cour du Québec

Un juge québécois a statué que le processus de règlement des griefs mis à la disposition des fonctionnaires fédéraux syndiqués permet de traiter adéquatement les problèmes de paye causés par les ratés du système Phénix. Le juge a autorisé un recours collectif contre le gouvernement du Canada pour deux groupes d’employés qui n’ont pas accès à ce processus : le personnel occasionnel et les étudiants.

Le recours collectif permettra à ces employés de faire valoir leurs droits devant les tribunaux. Il s’agit toutefois d’un processus long et coûteux, et qui ne fait que commencer.

Heureusement, la majorité des fonctionnaires fédéraux font déjà partie de groupes accrédités – les unités de négociation de leur syndicat – et ont ainsi accès à un tribunal indépendant : la Commission des relations de travail et de l’emploi dans le secteur public fédéral. De plus, les syndicats qui représentent les différentes unités de négociation sont actuellement en pourparlers avec le gouvernement pour qu’il dédommage les fonctionnaires qui ont vécu du stress en raison des ratés de Phénix et qui ont consacré beaucoup de temps à essayer de régler leurs problèmes de paye.

L’AFPC encourage ses membres qui ont des problèmes de paye à se prévaloir des mesures que notre syndicat a forcé le gouvernement à mettre en place, comme le mécanisme de remboursement des dépenses personnelles ainsi que l’accès aux avances d’urgence pour les personnes qui ne reçoivent pas leur pleine rémunération.

Pour déposer un grief ou obtenir de l’aide pour régler vos problèmes de paye, communiquez avec la représentante ou le représentant de l’AFPC à votre travail, au sein de votre Élément ou au bureau régional le plus près de chez vous.

Topics: 

April 13, 2018
Share/Save