Déclaration de Chris Aylward, président national de l’AFPC, au sujet du Rapport du DPB : « Coûts associés au remplacement du système de paye fédéral »

Les chiffres publiés aujourd’hui par le directeur parlementaire du budget ne surprennent ni l’AFPC ni ses plus de 100 000 membres qui en sont à leur quatrième année à subir les ratés du système de paye Phénix.

Chaque jour, nos membres dévoués d’un bout à l’autre du pays sont confrontés à de nouveaux problèmes de rémunération. Il est donc primordial que le gouvernement continue d’investir pour corriger ces problèmes afin de prévenir de nouveaux cas et de régler les 240 000 dossiers en attente. Le gouvernement doit également continuer à mettre en œuvre les conventions collectives pour les plus de 100 000 fonctionnaires qui n’ont toujours pas accès à toutes les conditions de travail qui leur avaient été promises dans leur dernière convention.

Les échéanciers prévus pour la stabilisation du système Phénix et le lancement d’un nouveau système de paye annoncé dans le rapport du DPB démontrent aussi clairement que l’indemnisation récemment offerte par le gouvernement pour les dommages causés par Phénix est nettement insuffisante. En plus des quatre années de cauchemar Phénix qu’ils ont déjà vécues, les fonctionnaires s’attendent à vivre au moins trois autres années semblables. Il est tout simplement inacceptable d’offrir à nos membres un maigre congé de 1,25 jour pour chacune des quatre dernières années en guise de compensation. Nous n’arrêterons pas de dénoncer ces problèmes tant qu’une entente juste et appropriée ne sera pas conclue.

Nous continuerons de veiller à ce que tous les efforts soient déployés pour stabiliser le système Phénix, régler l’énorme arriéré de dossiers en attente et à ce que tout nouveau système de paye fonctionne parfaitement avant son déploiement.

Topics: 

May 16, 2019