Parcs Canada : La négo avance lentement, mais l’AFPC ne lâche pas

Panneau d'entrée du parc avec des mots Hautes-Terres-du-Cap-Breton Parc national du Canada

Les négociations avec Parcs Canada n’ont pas beaucoup progressé cette semaine, du 12 au 14 mars. Malgré l’inaction de l’employeur, notre équipe de négo a quand même saisi l’occasion pour lui fournir les motifs qui sous-tendent nos revendications et d’autres renseignements. Elle a réussi à convaincre l’employeur de déposer d’autres propositions et de répondre à certaines de nos revendications.

L’employeur veut des concessions

Nous avons été extrêmement déçus lorsque Parcs Canada a proposé, cette semaine, d’affaiblir les articles portant sur les travailleurs saisonniers, notamment en ce qui a trait aux congés pour obligations familiales. La réponse de notre équipe de négo était sans équivoque : les concessions, c’est non.

Notre priorité, c’est de négocier une bonne convention collective. Nous voulons bonifier les articles sur les congés, sur la conciliation travail-vie personnelle et sur les travailleurs saisonniers. Nous voulons aussi obtenir la parité salariale avec l’administration publique centrale.

Changement à l’équipe de négo

Nous tenons à remercier Loretta Moar pour sa participation et nous souhaitons la bienvenue à Birch Howard, garde de parc.

Prochaines dates de négociation

Nos prochaines rencontres auront lieu du 30 avril au 2 mai et du 28 au 30 mai.

Topics: 

Employers: 

March 15, 2019
Share/Save