L'AFPC honore le Mois de l'histoire des Noirs

En ce Mois de l’histoire des Noirs, célébrons les multiples contributions des femmes et des hommes noirs, qu’ils soient de descendance caribéenne ou africaine, à l’histoire et à l’essor de notre pays. Soulignons aussi leur apport inestimable au mouvement syndical canadien.

Pour souligner le Mois de l’histoire des Noirs, la Fondation Michaëlle Jean, en collaboration avec la Fédération des Noirs Canadiens, a tenu son deuxième Sommet national des Canadiens noirs. Ce rassemblement était l’occasion de rendre hommage aux militantes et militants et alliés, comme l'AFPC, qui défendent les causes des communautés noires. Les participantes et participants ont pu parler des défis majeurs qui les concernent, d’ouvrir un dialogue national avec leurs homologues des quatre coins du pays et de partager leur vécu et leurs stratégies.

Encore aujourd’hui, les Canadiennes et Canadiens noirs sont aux prises avec des obstacles qui les empêchent de s’intégrer pleinement sur le marché du travail : chômage, écarts salariaux, peu de possibilités d’avancement. Quant aux syndicalistes noirs, ils continuent de manifester leur leadership au sein du mouvement syndical canadien en luttant pour le changement, en recrutant des membres et en négociant des conventions collectives qui favorisent la fin du racisme et l’égalité en milieu de travail.

Le racisme anti-Noirs est systémique au sein des corps policiers et de l’appareil judiciaire canadiens, comme en témoignent les statistiques suivantes : Le profilage racial, y compris le fichage et les contrôles d’identité aléatoires, a peu ou pas d’impact sur la criminalité. Pourtant, les personnes noires continuent d’être ciblées de façon disproportionnée. En 2013, le Bureau de l’enquêteur correctionnel (BEC) révélait que le nombre de détenus de race noire incarcérés dans des établissements fédéraux avait crû de 75 % entre 2003 et 2013, tandis que le nombre de délinquants blancs déclinait. Quatre ans plus tard, très peu de choses semblent avoir changé pour les détenus de race noire purgeant une peine de ressort fédéral, comme en fait foi le rapport annuel de 2016-2017.

L’AFPC a participé à la consultation menée par le gouvernement fédéral sur la stratégie nationale de lutte contre le racisme. Il y a encore beaucoup de pain sur la planche, et nous espérons que le gouvernement poursuivra le dialogue avec des intervenants clés, dont l’AFPC, dans sa lutte contre le racisme anti-Noirs.

À la fin février 2018, des experts de l’histoire des Noirs ont comparu devant le Comité sénatorial des droits de la personne. Ils ont demandé au gouvernement d’admettre publiquement les faits : le Canada a participé à la traite des esclaves en Nouvelle-Écosse. Ils veulent aussi que le gouvernement présente ses excuses aux descendants des Noirs qui ont été esclaves et devienne un chef de file quant à l’élimination du racisme. L’AFPC exhorte le gouvernement fédéral à accéder aux demandes de ces experts et de faire un pas vers la réconciliation avec les Noirs canadiens.

L’AFPC vous encourage à célébrer le Mois de l’histoire des Noirs et du patrimoine africain. Allez à la découverte de la contribution des personnes noires à l’histoire du pays. Organisez des événements pour leur rendre hommage ou participez à des activités organisées dans votre communauté.

Topics: 

February 1, 2019
Share/Save