Déclaration du 6 décembre: Trop de femmes sont encore victimes de violence

Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes

Le 6 décembre, l’AFPC honore la mémoire des femmes qui ont perdu la vie en raison de la violence et réaffirme son engagement à mettre fin à toutes les formes de violence fondée sur le sexe.

Au Canada :

  • Plus d’une travailleuse sur trois (37 %) sera victime de violence familiale au cours de sa vie.
  • Tous les six jours, une femme est tuée par son conjoint.
  • Le taux d’homicide touchant les femmes autochtones est six fois plus élevé que celui des autres femmes.
  • Quatre femmes sur dix ayant un handicap subissent une forme quelconque de violence et ces femmes sont deux fois plus susceptibles d’être victimes d’agression physique grave.
  • Les femmes trans sont particulièrement vulnérables au harcèlement de rue, à la violence familiale et aux homicides.

Quelques progrès

En 2017, le gouvernement fédéral a adopté une stratégie nationale pour lutter contre la violence fondée sur le sexe. La stratégie a donné lieu à certaines mesures concrètes, y compris la création et l’amélioration de 7 000 places dans les maisons de refuge et la modification des dispositions du Code criminel en matière d’agression sexuelle et de violence familiale. Par ailleurs, les travaux de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues ou assassinées se poursuivent. En février, le gouvernement a annoncé qu’il accordait cinq jours de congé payé pour violence familiale aux travailleuses et travailleurs assujettis à la réglementation fédérale – une première étape positive, mais en deçà des dix jours de congé payé que réclament l’AFPC et d’autres syndicats.

Ce qu’il reste à faire

Trop de femmes sont encore victimes de violence. L’AFPC exhorte le gouvernement à :

  • mettre en œuvre toutes les recommandations qui découleront de l’Enquête sur les femmes et les filles autochtones disparues ou assassinées;
  • accorder 10 jours de congé payé aux victimes de violence familiale;
  • éliminer les obstacles à l’accès au soutien juridique pour les femmes victimes de violence;
  • accroître dès maintenant le financement destiné aux refuges pour femmes et aux centres d’aide aux victimes d’agression sexuelle.

Aujourd’hui et chaque jour, nous devons lutter pour éliminer la violence fondée sur le sexe sous toutes ses formes.

Topics: 

December 6, 2018
Share/Save