Réforme de la classification : l’AFPC dépose un grief de principe au nom du groupe PA

L’Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC) vient de déposer un grief de principe au nom du groupe Services des programmes et de l’administration (PA), puisque le Conseil du Trésor n’a pas respecté les délais de mise en œuvre de la réforme de classification.

Processus de réforme de la classification

Le processus lié à la réforme de la classification a été extrêmement lent pour la majorité de nos unités du Conseil du Trésor. À cela s’ajoutent les retards engendrés par les années de compressions du gouvernement Harper.

Lors de la dernière ronde, l’AFPC a réussi à négocier de meilleures dispositions dans la convention collective des PA concernant l’examen de la structure des groupes professionnels ainsi que des échéanciers pour la mise en œuvre de la réforme de classification. L’examen de la structure des groupes professionnels devait s’achever au plus tard le 30 décembre 2017.

Non-respect des échéanciers

Au cours de la présente ronde, on s’attendait à ce que l’employeur soit prêt à négocier en fonction de nouvelles normes de classification et descriptions de travail pour le groupe PA. Comme l’employeur a manqué à ses obligations, nous avons déposé un grief de principe.

L’AFPC maintient ses objectifs concernant la réforme de la classification :

  • Remplacer le système de classification très désuet du Conseil du Trésor
  • Élaborer des normes d’évaluation des emplois et des descriptions de travail qui tiennent compte des réalités et qui souscrivent aux principes de l’équité salariale.

Maintenant que les pourparlers ont repris, nous aborderons cette question à la table de négociation et veillerons à faire respecter le contrat de travail actuel.

L’AFPC poursuivra son objectif de mettre en place un système de classification qui permettra d’évaluer et de rémunérer tous nos membres de manière juste et équitable, reconnaissant ainsi la valeur de leur travail.

Topics: 

Employers: 

July 20, 2018
Share/Save