Le congrès de l’AFPC adopte un plan d’action sur le système Phénix

Phoenix - Convention

Les congressistes ont envoyé un message fort et unanime au gouvernement fédéral : qu’il rende des comptes pour les injustices flagrantes et inacceptables que subissent ses employés en raison de Phénix.

Des délégués ont évoqué les difficultés personnelles qu’ils ont vécues. D’autres ont parlé de l’impact de Phénix sur les membres qui font tout en leur pouvoir pour aider les fonctionnaires à obtenir la paye qui leur revient, en dépit d’un système dysfonctionnel.

Par sa déclaration de principes, l’AFPC réaffirme son engagement à :

  • intensifier ses interventions pour que ses membres qui subissent depuis trop longtemps les ratés de Phénix obtiennent enfin justice et respect;
  • prendre tous les moyens juridiques à sa disposition pour obliger le gouvernement à rendre des comptes;
  • prendre des mesures concrètes pour forcer le gouvernement fédéral à agir;
  • exiger des comptes de la part des députés durant la campagne électorale fédérale 2019;
  • sensibiliser davantage la population canadienne.

Revendications de l’AFPC

Le syndicat réclame du gouvernement qu’il :

  • dédommage les membres pour les ratés de Phénix;
  • minimise les répercussions fiscales sur les membres qui ont été trop payés;
  • accorde aux membres un congé payé pour régler leurs problèmes de paye et leur rembourse les congés de maladie pris en raison de Phénix;
  • embauche des conseillers en rémunération supplémentaires et de façon permanente;
  • prévoie les fonds nécessaires pour financer les paiements d’urgence et les paiements prioritaires;
  • crée un système de paye fonctionnel;
  • s’engage à effectuer des consultations et à mener des tests approfondis avant le déploiement de tout nouveau logiciel ayant une incidence sur la rémunération et les avantages des fonctionnaires et à en dévoiler publiquement les résultats;
  • mène une enquête publique sur les ratés du système Phénix afin que plus jamais les fonctionnaires fédéraux n’aient à subir de telles injustices.

Phénix et ses effets dévastateurs

Le système de paye Phénix est une honte nationale. L’employeur ne paye ses employés ni correctement ni à temps. Pis encore, il complique les mesures visant à régler les problèmes dont il est l’auteur. C’est un manque de respect flagrant envers les fonctionnaires fédéraux qui endurent ce cauchemar depuis trop longtemps.

Frustration et stress : voilà ce que vivent les membres depuis la mise en place de Phénix. Leur santé mentale et leur bien-être souffrent grandement des nombreux problèmes de paye engendrés par ce mauvais système. Des membres n’arrivent plus à payer leur hypothèque. Ils s’endettent et compromettent leur cote de crédit parce que le gouvernement du Canada ne les paye pas correctement. C’est inacceptable.

Malgré l’énorme stress qu’ils doivent subir, les conseillers et conseillères en rémunération font tout en leur pouvoir pour aider les fonctionnaires à obtenir la paye qui leur revient. Leur frustration est d’autant plus grande lorsqu’ils ne peuvent aider leurs collègues.

Le fiasco Phénix n’est pas le fruit du hasard. Il est survenu à la suite de décisions malavisées de deux gouvernements successifs. L’ancien gouvernement conservateur a congédié plus de 700 conseillers et conseillères chevronnés – ceux qui étaient les mieux placés pour comprendre les complexités du système de paye fédéral. Puis, le gouvernement libéral qui lui a succédé a décidé d’aller de l’avant et de déployer le système Phénix, malgré les nombreux avertissements de l’AFPC et d’autres syndicats.

Les militantes, les militants et les leaders syndicaux se sont retroussé les manches et ont riposté. Dans les rues et devant les tribunaux, le syndicat a exigé des comptes de la part du présent gouvernement pour les injustices engendrées par le système Phénix.

L’AFPC multipliera les efforts tant que les fonctionnaires fédéraux ne seront pas payés à temps et entièrement indemnisés pour les torts qui leur ont été causés.

Le vérificateur général du Canada a déclaré qu’il faudra des années pour régler les ratés du système Phénix. Tant que ses membres n’obtiendront pas toutes les sommes qui leur sont dues, le syndicat maintiendra la pression.

Pour leur dévouement au travail, nos membres méritent d’être payés et respectés.

Topics: 

May 2, 2018
Share/Save