L’AFPC s’insurge contre l’incertitude entourant la mise en œuvre de la convention collective pour le groupe PA

Le gouvernement fédéral prétend qu’il ne pourra pas faire le point sur la mise en œuvre de la convention collective du groupe PA (Services des programmes et de l’administration) avant juin 2019. Le gouvernement n’a pas respecté l’échéance pour la mise en œuvre des conventions collectives des groupes PA, SV, TC et EB. L’AFPC a d’ailleurs déposé une plainte à cet effet et ce nouveau contretemps n’est qu’un autre obstacle à surmonter.

« Le gouvernement dit qu’il ne pourra pas confirmer avant l’an prochain qui de nos membres n’a pas reçu sa paye de rétroactivité, et encore moins quand ces personnes la recevront », déplore la présidente nationale de l’AFPC, Robyn Benson.

En début d’année, la Commission des relations de travail et de l’emploi dans le secteur public fédéral a déclaré que le gouvernement fédéral, en ratant l’échéance, avait enfreint la loi. La Commission lui a ordonné de présenter un rapport sur l’état de la mise en œuvre.

Le gouvernement devait fournir, au plus tard le 20 avril, des données sur le nombre de membres du groupe PA dont la paye n’est pas pleinement ajustée. Non seulement il ne l’a pas fait, il affirme ne pas être en mesure de fournir ses données d’ici l’an prochain.

Des correspondances que le gouvernement a adressées à la Commission révèlent qu’au moins 1 400 membres du groupe PA n’ont encore rien reçu.

« C’est absolument inacceptable! Nous continuerons à nous battre jusqu’à ce que l’employeur dédommage nos membres pour le retard dans le versement d’une rémunération qui leur est due », ajoute Mme Benson.

L’AFPC tiendra ses membres au courant des faits nouveaux.

Topics: 

Employers: 

April 26, 2018
Share/Save