Jour de la Terre : le Canada doit adopter un plan de protection de l’eau

En ce Jour de la Terre, le 22 avril, l’AFPC demande au gouvernement libéral d’adopter une stratégie nationale pour la conservation et la protection de nos voies navigables et faire en sorte que toute la population canadienne ait accès à une eau potable propre et sécuritaire.

Le gouvernement Harper a vidé de sa substance la Loi sur les eaux navigables canadiennes, si bien que 99 % des lacs et des rivières ne sont plus protégés. Même si le gouvernement actuel a adopté une loi pour atténuer les effets des compressions, celle-ci est loin d’être suffisante pour protéger les eaux canadiennes.

Les eaux navigables partout au pays ne sont pas à l’abri de l’exploitation par les multinationales et de grands projets d’infrastructure, comme les pipelines. Un projet énergétique à lui seul peut toucher 1 000 cours d’eau. 

Protéger nos ressources en eau

Lors du congrès national de l’AFPC de 2015, nos membres ont adopté à l’unanimité une politique nationale de l’eau (Résolution GEN-092A – Déclaration de principes sur l’eau).

L’AFPC a collaboré à diverses campagnes sur la protection de l’eau avec des alliés, comme la Fondation David Suzuki, le Conseil des Canadiens et Amnistie internationale.

Nous avons aussi travaillé avec des alliés autochtones pour attirer l’attention sur l’inaction du gouvernement fédéral et des provinces à mettre fin à l’inadmissible crise de l’eau potable dans les collectivités autochtones un peu partout au Canada.

Passez à l’action!

L’accès à de l’eau potable propre est un droit fondamental. Écrivez à Carolyn Bennett, ministre d’Affaires autochtones et du Nord Canada, pour lui dire que l’accès à l’eau potable est une nécessité absolue.  

Topics: 

April 20, 2018
Share/Save