Phénix : L’AFPC dénonce l’ingérence du gouvernement

L’Alliance de la Fonction publique du Canada a déposé une plainte pour ingérence auprès de la Commission des relations de travail et de l’emploi dans le secteur public fédéral, le gouvernement ayant négligé de retenir et de lui remettre les cotisations syndicales de ses membres.

« Les membres de l’AFPC versent des cotisations à leur syndicat pour qu’il puisse les représenter et leur offrir les services dont ils ont besoin, a affirmé Robyn Benson, présidente nationale de l’AFPC. En ne nous versant pas leurs cotisations, le gouvernement compromet notre capacité de remplir notre devoir à leur égard. Phénix en est peut-être la cause, mais ça n’excuse rien. »

L’AFPC demande à la Commission d’ordonner au gouvernement :

  1. d’annoncer la date à laquelle le système de paiement des cotisations syndicales sera de nouveau fonctionnel;
  2. de rembourser immédiatement au moins une partie des cotisations non versées.

« Nous nous battons depuis le lancement de Phénix pour atténuer ses effets délétères sur nos membres. Entre autres interventions, l’AFPC a obtenu du gouvernement qu’il mette en place un mécanisme de remboursement et élargisse l’accès aux avances d’urgence; elle a pris des mesures judiciaires et fait du lobbying auprès des députés », explique Mme Benson. L’AFPC n’aurait pas pu faire ce travail sans l’aide de l’ensemble de ses membres. C’est un travail qu’il faut absolument poursuivre. »

L’AFPC tient à donner l’assurance à ses membres qu’aucun service n’est à risque pour l’instant. Cependant, elle doit être proactive afin que la représentation des membres ne soit pas compromise dans le futur.

Topics: 

February 10, 2018
Share/Save